Semaine du jeudi 21 octobre 2004 - n°2085 - Notre époque

Vu Lu

New-Yorkaises mode d'emploi

Il y a Christine, la nazie des sourcils qui fait ceux de Cindy, Naomi, Winona, et qu’il ne s’agit pas de
contrarier; Edwards, le bourreau des salles de gym qui traite ses clientes de grosses et d’adipeuses; Felice et
Ashley, qui animent des conférences «point G et éjaculation féminine» pour des New-Yorkaises qui «vont à l’
école du sexe comme elles vont à des cours du soir d’arrangement floral ou de décoration intérieure»; ou Pat,
qui vous met sombrement en garde contre la péridurale «qui rendra baby léthargique ». Et des dizaines d’
autres personnages loufoques qui rythment la vie de ces «pintades» new-yorkaises plus névrosées que
jamais, à la recherche d’un semblant de bonheur et du prince charmant. Layla Demay et Laure Watrin, deux
journalistes françaises débarquées à Big Apple avec les yeux de Candide, ont mené une enquête minutieuse
qui prend la forme d’un essai-guide absolument hilarant et qui, au passage, en dit plus sur l’Amérique et le
New York d’aujourd’hui que dix traités de sociologie.

«Les Pintades à New York», par Layla Demay et Laure Watrin, Ed. Jacob-Duvernet, 19,90 euros.

Philippe Boulet-Gercourt  
les pintades à New York